Sélectionner une page

Le lycée Claude Gellée : entre tradition et modernité

Historique du lycée

La première institution Saint Joseph d’Epinal ouvrit ses portes le 8 octobre 1888 et accueillit 200 élèves. Vers 1900, le collège, qui était considéré comme l’une des plus belles constructions d’Epinal, comptait 250 élèves. En 1902, la loi sur les associations contraint momentanément les religieux à cesser leurs activités. C’est en 1912 que les bâtiments sont cédés, par l’Evêque de Saint-Dié, à la ville, qui y installe la célèbre ENP « Ecole Nationale Professionnelle » ou « Indus », héritière de l’école technique de filature de Mulhouse « repliée » en 1871 et ancêtre de l’actuel Lycée Technique Régional Mendès France.

Pendant les deux guerres mondiales, les locaux abritent un grand « hôpital complémentaire » de l’armée française. Le 19 juin 1940, le Lycée sert de poste retranché à des soldats français qui résistent héroïquement aux colonnes allemandes qui tentent de franchir la Moselle pour atteindre la rive droite de l’actuel Pont Patch. Le Lycée sera épargné par les sévères combats de septembre-octobre 1944.

C’est en 1970 que le Lycée Claude Gellée, autrefois situé place Clemenceau (ancien collège de jeunes filles) à épinal, prend possession des bâtiments actuels.

Evolutions du lycée

Pour faire face à l’augmentation de ses effectifs et à l’arrivée des Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles, le Conseil Régional de Lorraine a entrepris une vaste restructuration de notre établissement. En 1994, a eu lieu l’inauguration d’un internat de 270 places, ainsi que d’une demi-pension prévue pour servir 1500 repas. Au même moment 8 nouvelles salles de classe, 4 salles de Travaux Pratiques de physique et 4 salles de Travaux Pratiques de chimie étaient inaugurées. Le nouveau bâtiment d’allure résolument moderne, contraste avec l’ancien, mais confère au Lycée Claude GELLEE son image d’établissement où tradition rime avec modernité.