Sélectionner une page

Epinal, il faut sauver Sherlock Holmes

L’opération HackEscape
Un projet pédagogique ludique
Apprendre autrement ! C’était l’objectif de l’opération HackEscape portée par LabEha, qui s’est déroulée au Lycée Claude-Gellée. Un projet pédagogique ludique sous forme de challenge et d’énigmes.
C’est l’entraide et la cohésion du groupe qui fera comprendre aux nouveaux élèves à la rentrée prochaine les atouts de ce nouvel apprentissage des fondamentaux.

L’association LabEha, constituée de quelques chefs d’établissements de Lorraine et de chercheurs du CRI (Centre de recherches interdisciplinaires) de Paris, a organisé le concours HackEscape dont l’objectif est d’apprendre aux étudiants autrement. Le lycée Claude-Gelée, mais également le collège Saint-Exupéry, ont participé à cette expérience.

Le lycée a ainsi constitué une équipe d’élèves et de personnel encadrant, qui a travaillé sur deux énigmes. Laura Jomard et Lucie Kapitaniuk, élèves de seconde, ont imaginé un scénario pour « sauver Sherlock Holmes », en appliquant leurs compétences en anglais. De l’autre côté, Aymeric Masset, en terminale S, réalisait l’intrigue d’une fuite de gaz au lycée.

Développer des compétences

Des énigmes catastrophes pour les novices, mais qui ont été accomplies avec brio toute la journée. Ce qui peut sembler un peu irréel n’est autre qu’un projet pédagogique d’apprentissage différent. Les étudiants ont développé de nombreuses compétences lors de ce challenge. Compétences numériques, de créativité et d’imagination, de travail en commun et de débat constructifs. Ils ont fait chauffer les ordinateurs, les vidéos pour remporter ce concours qui se déclinait en direct avec les autres participants par Skype. Chaque scénario, écrit, filmé, devait intriguer et donner envie de chercher la solution.

Les projets ont été envoyés à un comité de pilotage qui rendra son verdict avant la fin de l’année scolaire.

Quelques soient les résultats, les étudiants ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour des énigmes qui vont, quoi qu’il arrive, faire tourner les neurones des nouveaux élèves de seconde à la rentrée.